Rechercher

PRENDRE LA RESPONSABILITE DE SON TEMPS


Etes-vous de ceux qui ont la perception que le temps s’accélère ? Que votre temps vous échappe ou ne vous appartient plus ? Etes-vous débordé(e) ? Vous levez-vous parfois le matin en vous disant que la journée sera longue ? Une suite ininterrompue de rendez-vous professionnels, de réunions, de déplacements, des centaines de mails non lus à traiter, d’obligations auxquelles vous pensez ne pas pouvoir vous soustraire…

Il existe des clés pour se réapproprier son temps. Cela dépend avant tout de nous, de la représentation que nous avons du temps, de notre capacité à faire des choix et à hiérarchiser nos activités. Savoir dire non, sans culpabilité. Renoncer à être à jour de tout ce que nous avons à faire. Connaître ses limites. Reconnaître son addiction à l’action ; en repérer les bénéfices et les inconvénients. Nous laisser suffisamment du temps pour « ne rien faire » et simplement « être ». Regagner ainsi en lucidité, en liberté, pour reprendre la main sur la gestion de notre temps. En quelques mots : prendre la responsabilité de notre temps.

Pour vivre autrement son temps, nul besoin de tout révolutionner. Vous pouvez commencer par quelques actes au quotidien qui vous permettront de retrouver de l’oxygène et vous montreront qu’il vous est possible de passer du « temps subi » au « temps choisi ».

Commencez d’abord par observer simplement et concrètement comment vous gérez votre temps en notant vos activités quotidiennes pendant une à deux semaines. Analyser sans vous juger et repérer ce qui relève de réelles obligations et de vos choix.

Prenez conscience également de votre représentation du temps. Elle résulte le plus souvent de votre éducation et de la culture de la société dans laquelle vous avez grandi. Considérez-vous que « ne rien faire » soit une perte de temps ou au contraire un « retour à soi » nécessaire à votre bien-être et à votre lucidité ? Avez-vous grandi avec des injonctions de type « dépêche-toi » ? Pensez-vous que le temps soit linéaire ? Le temps doit-il être productif ? Prenez-vous du temps pour vous sans culpabilité ? Etes-vous au cœur de vos priorités dans un équilibre bien compris avec votre relation aux autres ? Autant de questions à explorer qui vous aideront à poser un regard plus conscient sur votre perception actuelle du temps.

Ensuite, posez des actes simples et quotidiens pour adapter votre gestion du temps à vos besoins et vos aspirations. Commencez votre journée en prenant le temps de hiérarchiser vos priorités : trois à cinq tout au plus. Arbitrez, renoncez à vouloir tout faire. Donnez-vous la permission de ne rien faire pour être simplement. Vous recontacterez alors la sensation de liberté si nécessaire à mobiliser votre énergie sans l’épuiser, en cohérence avec ce qui est important pour vous et vous nourrit.

DP


100 vues

Septième Sens 

APE 7022Z  Siret n° 821 979 507 0018